Afghanistan

 

 Niveau Lycée

   
HOSSEINI, Khaled. - Les cerfs-volants de Kaboul. - 10 / 18, 2006 (Domaine étranger). - ISBN : 2-264-04357-1 : 8,50€

Kaboul dans les années 1970, avant l'invasion russe, deux jeunes enfants jouent ensemble, c'est Amir et Hassan, frères de lait, ils vivent au sein de la même propriété à la différence que le premier est le fils d'un riche commerçant Afghan et le second, le fils du serviteur chiite. Une amitié indéfectible unit ces deux enfants liés à une même passion ; les cerfs-volants. Hassan fait preuve d'une loyauté sans faille vis-à-vis de son maître, et ami, il accepte tout, jusqu'à se sacrifier pour lui, tandis qu'Amir, qui aime Hassan comme un frère, se montre moins amène.
Il ressent une jalousie le dévorer quand il voit l'attention que porte son père à Hassan, cet enfant au visage déformé par un bec de lièvre, alors que lui désespère de gagner son affection. Chaque hiver, comme le veut la tradition, se déroule un combat de cerfs-volants dans les quartiers de Kaboul et Amir veut à tout prix remporter cette bataille afin d'obtenir la fierté de son père, il se battra corps et âme jusqu'à abandonner Hassan à un sort tragique.
À partir de 1973 Kaboul va découvrir que la monarchie appartient désormais au passé, l'invasion des Russes, puis la venue des talibans va anéantir toute la tranquillité et la beauté de ce pays que les habitants pour la plupart fuiront. C'est le cas d'Amir et de son père, qui partent se réfugier aux Etats-Unis où ils connaîtront la pauvreté de la communauté afghane. Et puis, le destin rappellera Amir en Afghanistan, pour lui proposer une chance de se racheter...
C'est une magnifique et bouleversante histoire d'amitié. C'est tragique et implacable, comme l'histoire de l'Afghanistan : on se sent impuissant devant la violence décrite, et on n'a vraiment plus envie de se plaindre parce qu'il pleut...


Biographie de l'auteur
Khaled Hosseini est né à Kaboul, en Afghanistan, en 1965. Fils de diplomate, il a obtenu avec sa famille le droit d'asile aux Etats-Unis en 1980. Son premier roman, Les Cerfs-Volants de Kaboul, a bénéficié d'un extraordinaire bouche à oreille. Acclamé par la critique, il est resté de nombreuses semaines en tête des listes aux Etats-Unis, où il est devenu un livre-culte. Les Cerfs-Volants de Kaboul a reçu le prix RFI et le Grand prix des lectrices de Elle en 2006.
AFGHANISTAN / AMITIE / 

  
LATIFA.- Visage volé. Avoir vingt ans à Kaboul.- Carrière (édition Anne) 2001. – 246p.- (Document)
Latifa est née en 1980 à Kaboul, elle a vécu sous le régime soviétique. En 1996 ce sont les taliban qui entrent dans la capitale… c’est dire que , petite fille et adolescente, elle n’a connu que la guerre… Avec la dictature des taliban, sa vie a basculé, elle a dû interrompre ses études, faire le deuil de tous ses rêves. Elle qui s’apprêtait à entrer à l’école de journalisme, la voici condamnée à rester enfermée entre les murs de sa maison. Il est hors de question de sortir, même enveloppée dans un tchadri, le risque est grand de se faire insulter ou violenter. Au sein de la famille, rien ne va plus, le père a perdu son emploi et son outil de travail, l’entreprise qu’il dirigeait est mise à sac. La maman , médecin gynécologue, consulte en cachette , puisque désormais les femmes ne peuvent ni travailler, ni se faire soigner. Il en est de même pour les sœurs, journaliste et hôtesse de l’air. Quant au frère aîné engagé par l’armée russe, il se retrouve en prison… bien que réaliste et dur, ce témoignage garde une certaine fraîcheur due à l’âge de l’héroïne . Il y a beaucoup d’amertumes , la jeunesse gâchée, les études interrompues, la famille dispersée, auxquelles s’ajoute notre indifférence à nous pays occidentaux, cependant l’espoir reste présent. Après une période de révolte passive, Latifa décide d’agir.Tous publics à partir du lycée. A avoir au CDI.
   
Spôjmaï, Zariab. - La plaine de Caïn. - Editions de l’aube, 2001. – 236p.
En Afghanistan… mais cela pourrait se situer ailleurs, autrefois, aujourd’hui, la vie est dure, tantôt c’est la guerre, civile qui plus est, avec ses traces indélébiles sur les paysages et dans les têtes , tantôt c’est la vie quotidienne avec ses injustices et ses révoltes… tantôt il n’y a pas d’autre choix que la mort pour échapper à cette violence qui se perpétue de générations en générations.13 nouvelles classées selon deux thématiques : La femme et la vie, la femme et la mort. L’écriture est belle, répétitive , lancinante même comme les ritournelles , les leitmotiv ou les obsessions. Les sujets abordés sont quelquefois extrêmement durs et réalistes. Ces nouvelles éditées en français une première fois en 1989 ont paru aussi en Afghanistan à la même époque.