Relation familiale

 

NiVEAU collège

  
BEGAG, Azouz. - La Leçon de francisse. - Gallimard, 2007. - EAN : 9782070614035 : 9,00 €
Azouz a douze ans, son père lui annonce que demain ils iront entre hommes au "marchipisse". Un moment sacré pour le père qui oublie ce jour là le chantier, le ciment et le béton. A travers les allées du marché aux puces, Azouz, le numéro 7 de la famille, observe, écoute ce père qui parle le "francisse" mélangé d'arabe. Il rencontre aussi les compatriotes de son père, ces "pas français" et leur rêve de retourner au pays.
Un moment privilégié, entre un père et son fils qu'Azouz Bégag nous décrit avec amour, émotion et humour.
Relation père enfant / 

BRAMI, Maïa. - Vis ta vie Nina. - Grasset, 2000. 103 p. (Lampe de poche) 42 F. 

Nina va passer les vacances d’été chez sa grand-mère, dans un kibboutz. C’est la première fois qu’elle rencontrera la mère de son père, celui-ci s’étant disputé avec elle avant son mariage. Mais sa grand-mère tombant malade sera hospitalisée, et Nina apprendra à la connaître à travers un journal intime que sa grand-mère écrit depuis son adolescence.

Facile à lire, un roman tendre qui vient de remporter le prix Chronos 2002 dans la sélection 4e-3e.
5e et +

RELATION GRANDS-PARENTS

 
CATHRINE, Arnaud. - Moi je. - L'école des loisirs , 2008. - 122 p. - 19 cm. - (Médium). - EAN 978-2-211-08595-3 : 8.50 € 
Depuis que ses parents se sont séparés Doriand vit difficilement chez son père, il faut dire que ce dernier n'a pas fini de grandir, surtout depuis qu'il suit une psychanalyse! Puisque son père est persuadé qu'il a toujours été le meilleur, son fils lui a attribué le surnom de « Moi je ». Ainsi Thomas a du mal à vivre à la première personne aux côtés de cet adulte pas sorti de l'adolescence qui voudrait faire de son enfant le complice de ses expériences. Thomas préférerait aimer Julie tout simplement !
La langue ou plutôt le langage familier, pour employer un euphémisme, de l'auteur, peut déranger, non seulement les médiateurs du livre, mais aussi les lecteurs eux-mêmes.
A lire avant d'acheter.
Divorce / relations parents enfants 
 
CHABAS, Jean-François. – Je suis la fille du voleur. –L’école des loisirs, 2008. – 120p. -19cm. – (Neuf). – EAN 978-2-211-08939-5 : 8.50 €
Dora vit chez son oncle sa tante et son cousin depuis que son père est en prison. Loin de l’aider comme l’espérait son père, sa famille ne cesse d’humilier l’adolescente. Heureusement Dora confie à son journal intime son chagrin, et surtout l’espoir de voir son père libéré le plus vite possible, ainsi peut-elle parler sans être jugée, cataloguée, étiquetée : fille du voleur. Heureusement aussi il y a Josepha son amie, et dans l’entourage judiciaire, des personnes compréhensives sur qui elle peut s’appuyer.Un beau récit, court, dense, qui devrait plaire aux garçons et aux filles.   
Prison / relations père fille
 

NiVEAU LYCEE

CUSSET, Catherine. - Un brillant avenir.- Gallimard, 2008.- 374 p.- (Collection Blanche). - 978-2-07-012198-4.
Une histoire bouleversante sur quatre générations – de 1950 à 2006 –, dans quatre pays – Roumanie, Israël, Etats-Unis, France.
En 1950, Elena, une jeune roumaine, physicienne, tombe amoureuse de Jacob , un juif qui deviendra son mari contre l'avis de ses parents, antisémites . Ils fuient en Israël, l'épouse d'un juif ne pouvant faire carrière à Bucarest. Puis, ils s’exilent aux Etats-Unis, soucieux de donner toutes ses chances à leur fils unique. Tous les trois, ils recommencent à zéro. Et voilà que l'épouse du fils tant protégé, Marie, une jeune intellectuelle française, menace de tout gâcher, parlant d’entraîner son mari en France et de briser alors, son « brillant avenir » américain... C’est une confrontation de chaque instant, entre cette mère possessive et cette belle-fille rebelle, « cette intellectuelle qui laisse traîner ses kleenex sales, qui dort comme une marmotte ». Les deux femmes vont apprendre, petit à petit, à s’apprivoiser et à ne pas voir en l’autre, une rivale…
Prix Goncourt des Lycéens 2008
  
KUIPERS, Alice. - Ne t’inquiète pas pour moi. - Albin Michel, 2008. - EAN : 978-2-226-18229-6
La liste des courses à faire, les petits mots tendres, les coups de colère aussi... Ce sont les échanges sur post it entre Claire et sa maman. Rien de plus simple, tout est réduit à l’essentiel... Et pourtant tout y est, l’amour, l’amitié, la reconnaissance, les inquiétudes, les maladresses, la complicité, l’angoisse... Comment autant de sentiments, d’émotions peuvent-ils tenir en si peu de mots ? Ceux de la vie quotidienne entre mère et fille. Ces humbles mots pour dire au fil des jours la maladie, la mort, la peur, le réconfort. Quel beau livre !!! …
  
Mc Carthy, Cormac. - La route. - Points, 2009. - 254 p. - (Points)
L’apocalypse a eu lieu, s’agit-il d’une guerre atomique, d’un cataclysme naturel, rien ne permet de le savoir mais ce qu’on sait dès les premières pages du livre c’est que la terre est anéantie, ou tout au moins ce lieu des Etats-Unis, mais cela pourrait être n’importe où, les maisons sont ravagées, pillées, il fait terriblement froid, le seul but c’est de survivre, avancer, marcher parce qu’il n’y pas d’autre choix, se réchauffer, se protéger des intempéries, se nourrir, se cacher… les humains ont disparu et les rares personnes qui ont survécu, se méfient les unes des autres, tuent pour ne pas être tuées. L’homme est un loup pour l’homme , au sens propre, prêt à le dévorer pour ne pas mourir de faim. On suit pas à pas, jour après jour, le parcours d’un père et son fils, un petit garçon terrifié par tout ce qu’il voit, tous deux vont de l’avant en essayant de ne pas se laisser abattre par le désespoir, se protégeant l’un l’autre, c’est l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre qui leur permet de poursuivre ce chemin qui mène nulle part. 
Un récit magnifique, sobre malgré l’horreur des situations, le regard de l’enfant sur ceux qu’ils croisent apportent cette belle humanité sans laquelle la lecture serait insoutenable. 
Prix Pulitzer en 2007
Le roman a été adapté au cinéma en décembre 2009.
PETIT, Xavier-Laurent. - Miée. -  L'école des loisirs, 2001. - 112 p (Médium) 

Anna aime aller chez sa grand-mère, Miée a toujours le temps d'écouter sa petite-fille, de lui préparer des friandises, de rire avec elle. Mais au retour des vacances Miée a changé, elle oublie de se coiffer, ne retrouve plus sa route quand elle va faire des courses... Comme elle le dit avec autant de tristesse que de réalisme, sa maladie c'est tout simplement la vieillesse et rien ne sera plus comme avant. Au début il s'agit d'un secret entre la grand-mère et la petite car entre ses périodes d'oubli il y a de très bons moments qui pourraient laisser penser que tout va bien. Un beau jour pourtant il faut se rendre à l'évidence, Miée ne peut plus rester chez elle sans surveillance permanente, Anna et la sympathique garde-malade Myriah sont impuissantes. 
Un très beau récit sur un sujet malheureusement quotidien. Bien sûr l'histoire est triste mais la tendresse, l'amour, la compréhension mutuelle, la complicité entre la grand-mère et l'enfant font de cette histoire sombre un moment de vrai bonheur.           

MALADIE / RELATION GRANDS-PARENTS