Solitude

 

du côté des petits

NORAC, Carl. - Tu es si gentil mon ours. -  ill. par A.I Le Touzé. - L'école des loisirs, 2003. - 44 p. - ill: . : 25 cm. - (Pastel) 2-211-071-23-6 : 12 €. 

Matthew l'ours polaire est bien tranquille sur le morceau d'iceberg qui vient de se détacher de la banquise, mais voici qu'il aperçoit une bouteille à la mer… S'agit-t-il d'un message? Non c'est un drôle d'objet qui se met à sonner! Un téléphone portable tout simplement, qui permet aux phoques, puis aux petits Inuits, puis à la baleine de s'inviter sur le morceau de glace…  et tout ce monde encombrant est si serré que l'îlot se met à fondre, un à un les animaux quittent le gentil ours pour d'autres horizons et ce dernier se retrouve à nouveau seul... et bien tranquille finalement !  Un bel album aux couleurs contrastées. A partir de 2 ans.

solitude / téléphone portable

  

NiVEAU collège

BIENNE, Gisèle. - La Petite maîtresse. - L'école des loisirs, 2003 - 152 p. : ill. ; 19 cm. - ( Médium ). - ISBN 2-211-068-06-2 : 8.30 €.      

Lina est une enfant étrange, elle vit chez ses grands-parents depuis que ses parents l'y ont placée. Ses nuits sont peuplées de cauchemars. Lina est triste, elle manque d'amour et ne parvient même pas à être réceptive à l'affection de sa grand-mère. Son grand-père est maladroit, il ne réalise pas à quel point sa petite-fille a peur des coqs qu'il élève, il se moque gentiment d'elle ignorant qu'il la fait souffrir. Lina voudrait tellement recevoir des nouvelles de ses frères et sœurs, de ses parents. Murée dans son silence, dans sa réserve, elle fait illusion, on l'imagine insensible, excessive, bizarre. C'est que Lina cache un secret, à l'école l'institutrice profite des bons résultas scolaires de la fillette pour se décharger de ses tâches professionnelles sur l'enfant. Ce sont des responsabilités bien trop lourdes pour la petite . Seul rayon de soleil dans la vie de Lina: l’amitié de Petit Guy. 

Un beau roman sombre sur l'absence de communication, chacun est cloisonné dans sa douleur, il y a celle de Lina, mais aussi celle de la grand-mère qui ne sait comment aimer sa petite-fille, qui la protège maladroitement, celle du grand-père isolé, parce qu'on cherche sans cesse à l'épargner. Devrait plaire aux élèves à partir de la 4ème... mais il s'agit cependant d'un livre assez cafardeux. 
HARCELEMENT MORAL / POUVOIR / FAMILLE / SOLITUDE 

    
EHRET, Marie-Florence. - Comme un coquelicot. - Bayard, 2005. - 178p. - (Millezime). - 21 cm. - ISBN 2-7470-1508-4 :10,90 €
Mathilde n'a pas choisi de vivre dans l'hôtel que tient tante Jeanne qui n'est d'ailleurs pas sa tante. Il faut dire qu'elle n'a pas de père, que la grand-mère qu'elle aimait est morte, que son frère est placé dans une famille d'accueil, que sa maman est malade, le genre de maladie dont on ne parle qu'à mots couverts: dépression, alcoolisme? Mathilde se sent terriblement seule même si cette solitude est adoucie par la beauté de la nature qui entoure l'hôtel. A l'école elle s'isole pour éviter d'avoir à parler d'elle et de cette famille effilochée qu'est la sienne. Un jour elle fait la connaissance de Kim, une Vietnamienne qui vient d'être adoptée, les deux enfants se trouvent des points communs, et l'amitié va permettre à Mathilde de s'ouvrir et d'accepter la vie telle qu'elle est. Un beau récit, sensible et délicat.
solitude / famille / suicide / adoption / maladie